La galère de l'arbre à chat





Quand Manille est arrivé à la maison, V et moi avons investi dans un arbre à chat juste après qu'il soit monté au mur un soir pendant son petit pétage de plomb. L'acquisition d'un arbre à chat devenait indispensable mais je n'en voulais pas quelque chose qui ne s'intègre pas dans la décoration de l'appart.
Après pas mal de réflexions et de recherches, nous avons opté pour un modèle d'une grande surface pour que Monsieur puisse se dépenser, se percher et fasse des siestes dans son hamac bien tranquillement. Le tout pour la modique somme de 35€.

À peine tous les morceaux de l'arbre assemblés, petit chat était déjà dessus et l'avait adopté. Imaginez notre soulagement à ce moment-là sauf que le destin en a décidé autrement un soir où nous étions bien calés dans le canapé, Manille essayant d'attraper sa queue et tournant autour d'un des poteaux, un grand bruit plus tard, l'arbre s'était rompu en deux. Une visse ayant traversée le copeau pressé la partie haute s'est séparée de son support.

Depuis nous lui avons laissé la partie basse dans l'espoir d'en trouver un mieux, plus lourd et surtout plus résistant. J'ai donc fouillé la toile en quête d'un arbre à chat digne de ce nom, qui résiste à notre tornade et qui ne fasse pas tâche dans l'appartement.
Je vous propose aujourd'hui ce que j'ai trouvé et au final je vais sûrement faire un mixe de tout ça pour en fabriquer un nous-même.

 
 



Et vous votre chat ? Il est plutôt calme ?

Aucun commentaire